Arrivés au Bélize la navigation se fait presque entièrement derrière une immense barrière de Corail confort assuré ... la 3ème du monde ... ... mais gare aux hauts fonds ... il fallu bien jongler avec les lectures en anglais du guide , poser nos points GPS pour décider par où passer sans se planter sur un banc de sable ou sur des reefs ... Navs de jour uniquement ... de belles petites iles , sympa , habitées aussi par une assez nombreuse communauté chinoise qui tient presque tous les petits commerces "super market" .. nous avons pu aller voir des Lamentins (Manatees en anglais) mais la première tempête tropicale ALMA avait troublé les eaux ... dommage ! On y reviendra !

Nous avons reçu les 2 premières tempêtes tropicales coup sur coup Alma et Arthur qui se sont suivies dans un déluge de pluies et d'orages violents avec des éclairs en permanence ... nous amis Québecois on dérapé de jour... leur ancre n'a pas tenu ... puis ce fût notre tour ... de nuit !!! moins marrant dans ces coins ... avec une coupure de courant dans l'ile qui nous protégeait du vent et de la mer ... pas marrant pour revenir dans le noir absolu avec des hauts fonds de chaque côté ... Mais nos amis contactés par radio nous ont éclairé une torche qui nous a bien facilité la manoeuvre ... Merci Michel et Josée .

Nous avons fait une autre bonne pêche au cours de cette descente en attrapant 3 bonites de 40 à 50 cm et ensuite une superbe Coryphène de 1,30 m pour 8,5 kg ... c'est le meilleur des poissons ... on l'adore ... presque meilleure que la langouste à mon goût ! on a arrêté la pêche ensuite .. car il a fallu tout trier dans la jupe en mer et en naviguant assez vite par mer assez formée (tout était attaché dans la jupe ... les couteaux par le manche, la planche à découper et le seau par l'anse, les poissons par la queue, et moi aussi bien sûr ! mais pas par la queue !!! ) ..... (;o)

On a eu de bonnes protéines pour plus d'une semaine de filets tout triés sans arête ni peau ... le lendemain matin Jacline a tout fait cuire en mer et salé légèrement , pour avoir la maximum de chances de conservation . on s'est régalés jusqu'au dernier morceau .

On a pu rester quelques fois une ou deux journées dans une île avec un village pour faire tourner une lessive , refaire quelques provisions de fruits et légumes frais et aller faire un petit tour en dinghy sur le reef avec palmes, masque et tubas ...

Les lumières au Bélize sont aussi belles qu'aux Bahamas ... et nous avons encore bien des milles de Reef et des atolls à découvrir ... avec plein de langoustes qui nous attendent ...

Grosses bises à tous.

Daniel et Jacline