Bonjour à tous ,

Nous supposons que vous attendez un peu des nouvelles du Trou Bleu !

Dérive haute , nous avons levé l'ancre vers 9 h du matin pour avoir le soleil un peu haut , lunette polarisées , pour bien voir, dans cette navigation à vue, les nombreux hauts fonds où nous n'aurions pas eu de l'eau aux genoux, et les larges et nombreuses patates de corail qui nous barraient la route quelques fois ! 10 milles (18 km) pour y arriver tout au moteur., Avec la dérive haute, nous n'aurions pas pu faire vraiment route à la voile ... pas assez précis ... et puis le génois aurait masqué la vue . Quant aux cartographies du coin, elles sont TOUTES plutôt nulles , fausses à pas loin d'un mille et sans le moindre détail ... et quand il y en a c'est faut !!! Seul, un bouquin est assez fiable pour naviguer dans ces parages ( le "Yucatan, Mexico, Belize, Honduras, Guatemala Guide") qu'on avait eu la bonne idée d'acheter en Floride ...

L'adrénaline est quand même montée d'un petit cran ... Sur la route, nous avons croisé 3 bateaux rapides à moteur revenant du Trou Bleu avec leur dizaine de touristes arrivés par petit avion à l'hotel local (Resort, Lodge exactement )

Nous y sommes arrivés en fin de matinée , le dernier bateau partait ... nous étions seuls au milieu du grand bleu turquoise , nous avions tout le reste de la journée pour en profiter ... Le vent de 20 à 25 noeuds était toujours là, régulier, sans rien pour l'arrêter ! Mouillage dans un trou d'eau de 6/7 m à 150 m du Trou Bleu entouré de coraux . Il était déjà clair qu'on allait y rester la nuit ! Ce qu'on a fait ! Pas question de revenir avec la lumière du jour tombante, trop risqué !

Nous avons commencé par nous restaurer ... un bon petit repas composé d'une grosse salade mélangée, et d'un morceau de jambon cru (Si ! on en avait encore un p'tit bloc sous vide, que nous avions réservé pour un période sans achat possible ou sans poisson ), arrosé d'un petit Burgundy Californien complètement vieilli façon vieux Banyuls dans son cubi !!! Surprenant! Ensuite, pendant que la lumière était encore bonne, nous avons fait des photos depuis le sommet du mât. Vue magnifique avec ce grand disque bleu cobalt au milieu des patates et des fonds clairs . Jacline est aussi montée jusqu'aux barres de flèches bien contente !

Ensuite,nous avons mis l'annexe à l'eau, et nous sommes allés le voir de près , dessus en fait. Nous avons enfilé nos palmes, masques, tubas, combinaisons pour aller nager sur le tombant .. malheureusement les eaux n'étaient pas assez claires pour bien voir du fait de l'alizé soutenu et des énormes rouleaux qui grondent en permanence et décapent le reef situé à bien 2 km , troublant un peu les eaux en permanence ! Néanmoins, un beau barracuda nous surveillait de près ! pas de risque !

En revenant, vers le GONE, on est allé explorer un autre récif pas très loin du bateau ... pas mal de poissons multicolores dont ceux que je préfère : les poissons "ange" il y en a plusieurs sortes l'ange roi , l'ange gris , l'ange français ... les deux derniers étaient présents. Ils ne sont pas farouches et se laissent approcher facilement ... leurs couleurs sont vraiment superbes ... comme je regrette de ne pas avoir acheté un caisson étanche pour mon appareil photo ! Et puis une fois de plus, je me suis cassé le nez sur un requin dormeur dans moins d'un mètre d'eau ! je l'ai approché à un mètre. Il a de tout petits yeux blancs , la pupille noire est cerclée d'un fin liseré blanc entouré d'un autre liseré très fin noir .

Le lendemain matin, les nuages de la soirée s'étaient dissipés ! OUF ! Et la brume levée par le récif ne gênait plus ... vers 9 heures, nous reprenions le chemin du retour vers le mouillage du Sud (dans 2 m d'eau) ! Vive le dériveur !

Ce matin 13 avril, Encore une sacré journée nous avons traversé vers l'autre atoll , plus près du Bélize, celui de Turneffe . Mer moins forte , pas de grosse houle de N/E stoppée pas l'atoll de Lighthouse ... mais 20 25 noeuds de vent quand même . En fin de matinée , nous avions le choix de faire 2 heures de nav. en plus pour contourner le bas de l'ile ou entrer par la passe S/E "au vent" ! Alors on s'est approché , la mer cassait ... de beaux rouleaux sur de belles vagues de 2 m, bien pentues ... une bonne visibilité des fonds mais peu de fond ... En cherchant l'entrée , et nous dirigeant vers les récifs , un dauphin apparut devant l'étrave , nageant perpendiculairement devant le bateau en faisant de rapides aller retours , comme pour nous dire Stop , n'allez pas par là , vous faites fausse route ... A ce moment là nous avons distingué parfaitement la passe et viré sur notre droite d'au moins 30 ° ... Alors, notre ami dauphin s'en est allé ! Je crois vraiment que ces animaux ont une intelligence ... cette expérience nous le prouve , une fois de plus ... et là ce n'est pas dans les livres ou du "on dit" !

Ce fût TRES épique de rentrer dans la passe de 50 m de large, le GONE courant sur la pente de vague à 3 reprises dans la passe avec nos 16 tonnes lancées au surf ! et le fond qui est remonté à 1,90 sous la coque !

Qu'est ce qu'on a bien fait de couper l'ancien safran et de remettre les deux autres en plus !

Une fois à l'intérieur de cet immense plan d'eau bien plus calme , il a fallu encore trouver notre chemin dans des profondeurs ne laissant parfois plus que 50 cm sous la coque !

Je vous écris de ce mouillage , où nous sommes aussi allés piquer une tête dans les récifs , près des rouleaux déferlants...

Bon voilà pour le moment , comme vous le voyez on maitrise assez bien la monture , TVTB , LIG ...

Grosse bises , et à bientôt pour d'autres "niouzes"

Daniel et Jacline

Photos quand on aura de l'internet / Wifi ...